La méthode Montessori : les principes clés de l’éducation de l’enfant

montessori

La méthode Montessori : les principes clés de l’éducation de l’enfant

 

La méthode Montessori est une méthode d’apprentissage issue des travaux de Maria Montessori, médecin et pédagogue italienne. Elle repose sur l’éducation sensorielle et kinesthésique de l’enfant en favorisant la confiance en soi, l’autonomie, la liberté de l’enfant afin de lui permettre de progresser librement à son propre rythme. C’est une méthode de pédagogie alternative qui place l’enfant au cœur de l’éducation. La méthode Montessori est de plus en plus utilisée par les pédagogues et les éducateurs, elle repose sur plusieurs principes dont voici quelques-uns.

Une méthode pédagogique basée sur la liberté

La méthode Montessori pour enfant repose essentiellement sur la liberté de l’enfant qui choisit librement ses activités. L’apprentissage se base plus sur l’expérience et l’autodiscipline plutôt que sur le concept. Avec le matériel et la formation adéquate, cette méthode apporte de nombreux bienfaits à l’équilibre de l’enfant. La liberté est fondamentale et laisse les enfants choisir parmi plusieurs activités en classe. Maria Montessori pensait qu’« Éduquer, ce n’est pas dressé » et qu’il fallait donner la liberté aux enfants pour qu’ils puissent mieux s’épanouir.

L’autodiscipline au centre de la méthode Montessori

Combinée à la liberté, l’autodiscipline de l’enfant s’applique pour l’attitude et les corrections. L’enfant est amené à repérer ses erreurs personnelles et à les corriger plutôt que d’attendre celles d’un tiers. Selon la méthode Montessori à l’école, il ne s’agit pas pour l’enfant d’avoir tort ou raison, mais de s’exercer à mieux faire, à se perfectionner dans l’apprentissage.

Il s’agit également ici de respecter le rythme de l’enfant, qu’il soit rapide ou lent, l’essentiel étant qu’il soit concentré. Pour comprendre la méthode Montessori, il faut se référer au rythme de l’enfant qui préconise de ne pas mettre des étiquettes sur eux au risque de les enfermer dans ces qualificatifs. Le rythme de chaque enfant varie en fonction du moment de la journée, de l’activité, des différentes périodes du développement et de ses apprentissages.  

De plus, pour la méthode Montessori à la maison, il est préférable d’agir sur l’environnement de l’enfant plutôt que sur lui-même. Autrement dit, il faut l’inciter à faire des efforts plutôt que lui ordonner de faire quelque chose.

Une pédagogie alternative révolutionnaire basée sur l’expérience

La pédagogie montessorienne se base sur le postulat selon lequel l’abstraction ne se transmet pas et que l’enfant doit user de ses cinq sens et manipuler un matériel adéquat de façon tangible et concrète. Cette méthode réservée aux enfants de 3 à 12 ans privilégie également des activités individuelles, même si les activités en petits groupes sont également disponibles. Le but est que les enfants s’approprient personnellement et rapidement les concepts qu’ils étudient. D’après la méthode Montessori, l’enfant possède en lui des qualités et qu’il suffit de le respecter, il fera le reste. En respectant l’enfant, on l’invite également à

respecter les autres. C’est donc une méthode qui le prépare à une vie harmonieuse et épanouie.

Le but ultime de l’éducation montessorienne est de mettre tout en œuvre pour que l’enfant acquière une discipline intérieure. Elle n’admet donc pas de récompenses, encore moins des punitions externes. Le maître ou le parent reste un guide qui se contente d’observer l’évolution de l’enfant sans intervenir ou empêcher ses mouvements spontanés. Une intervention ne peut survenir qu’en dernier recours lorsque l’enfant devient nuisible ou commet des actes inutiles.


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés